Ateliers d’Écriture

Les ateliers d’écriture, la liberté d’écrire

Écrire en groupe ou pour soi

On entend souvent parler d’atelier d’écriture.

Pour les novices, on devine bien qu’il s’agit d’écriture mais après?

On sait ce qu’est un atelier mais ce qu’on ne sait pas toujours en revanche c’est ce que recouvre ce terme de atelier d’écriture.

Il faut savoir que cela obéit à un fonctionnement spécifique sous couvert d’une très grande liberté d’écriture.

Ils sont animés par des personnes ayant une longue pratique de cet exercice, en même temps que d’avoir la capacité de gérer des groupes. Mais aujourd’hui, grâce à internet, il est possible de participer à des ateliers à distance ou bien de télécharger des ateliers à faire chez soi, comme je le propose moi même.

ateliers ecriture

 De l’animation suggestive pour faire écrire

Il n’existe pas une seule manière de conduire un atelier d’écriture : c’est un lieu de partage, d’émotions et de culture que l’animatrice accompagne selon sa propre sensibilité littéraire et créative.

Je dirai que c’est le groupe qui fait l’atelier. Certains ateliers sont plus axés sur des jeux d’écriture référencés à la littérature et aux auteurs quand d’autres sont le creuset d’écritures spontanées nécessaires à l’expression de soi.

Des propositions d’écriture sont données.

Elles peuvent être très simples. – « Décrire une pièce de la maison de votre enfance ». Les images et les émotions liées à l’évocation du souvenir permettent alors la dynamique de votre écriture. Elles peuvent être plus difficiles si l’objectif de l’atelier est axé sur les jeux littéraires. Le plaisir pour les participants étant alors de jouer par les mots avec leur pensée créative et imaginaire.

atelier écriture

 Un environnement favorable

Il doit être propice à l’écriture créative. Il faut donc que les participants soient au calme, à l’aise pour écrire, physiquement et psychologiquement. En cela, il est nécessaire de se dégager un temps suffisamment long pour que le bénéfice de la séance d’écriture soit réel.

Le temps de l’atelier dépend du nombre de participants, les textes pouvant être lus, il faut prévoir un retour partagé de ces lectures. Je ne prévois jamais moins de deux heures trente pour un atelier, voire quatre pour un groupe de dix personnes.

Je conseille également d’avoir un cahier plutôt que des pages volantes pour pouvoir ensuite reprendre le cheminement de l’écriture et d’avoir la possibilité d’y revenir.

 Des règles incontournables aux ateliers d’écriture

C’est pourquoi, si un atelier d’écriture peut se décliner sur plusieurs registres, il s’organise en revanche avec les mêmes règles de fonctionnement :

– Ce qui se dit et se vit dans l’atelier reste confidentiel au groupe.
– Il n’y a pas de jugement des écrits.
Lire ou pas son texte à voix haute est un choix qui n’a pas à être justifié.
– Aucun écrit ne pourra être utilisé sans l’accord de son auteur.

En outre il me paraît indispensable d’ajouter :

– Les notions de liberté et de plaisir doivent être essentielles

– Les consignes et contraintes sont suivies autant que possible mais ne doivent pas bloquer outre mesure l’écriture.

Sachant que les invités d’honneur ne seront en aucun cas ni la grammaire, l’orthographe ou le style mais bien la refondation d’un monde à soi par la succession de mots inventés et fous, d’analogies personnelles ou de vers et de proses débridés et sans complexe.

ateliers ecriture

Un atelier d’écriture, qu’est ce que c’est ?

Une définition simplifiée.

Un atelier d’écriture est un espace où plusieurs personnes partagent le plaisir d’écrire et de lire leurs textes sous la conduite d’une animatrice qui propose par des consignes suggestives des pistes d’écriture.

atelier écriture

Atelier d’écriture: Mon approche

Depuis que je suis en charge d’ateliers d’écriture je me pose cette question : comment les définir ? Le terme  « écriture » renvoie  aux affres des pages blanches à remplir coûte que coûte pour  la dissertation. Seuls les initiés, à savoir ceux et celles qui ont déjà tenté l’aventure, connaissent le bonheur de se livrer à ces jeux d’écriture.

Mais alors n’en deviennent–ils pas trop contraignants ? et le danger n’est–t-il pas de dénaturer la démarche de création ? De s’acharner vers une recherche toujours plus forte de consignes qui finissent par assécher la source de ses émotions primitives. Les ateliers d’écriture sont pour moi une invitation au voyage à la croisée des mondes.

Notre monde  imaginaire est façonné au gré de nos lectures, de nos songes et de nos rêves, de la métaphore universelle qu’est la poésie ; c’est le monde dans lequel on vit, on respire, on souffre on se questionne,  qui nous façonne autant qu’on le produit, celui de nos expériences et de nos émotions.
Ainsi quelque soit la forme employée, l’écrit est une part de soi que l’on offre plus ou moins intimement. L’atelier d’écriture est un acte de création partagée ou donneur et receveur se confondent et vivent  un moment privilégié de reconnaissance et d’altérité.

Recevez mon recueil d’ateliers d’écriture
en téléchargement

recherche ateliers ecriture

Je suis nul en français et Alors !

 

Chers instituteurs et professeurs quand je relis vos remarques je me dis que j’ai bien fait d’aller au delà de vos avis et de me faire confiance ! J’ai eu l’audace de ne pas vous écouter…

« Très active à l’oral, interventions intéressantes. En revanche très maladroite à l’écrit, s’exprime mal. »

« Personnalité originale et créative bien que peu à l’aise dans les dissertations »

Vous êtes nombreux à ne pas dépasser le jugement des « professeurs » qui ont cassé votre envie d’écriture, votre désir de création, votre volonté d’expression. Les règles d’écriture sont réservées aux académiciens et encore !!!!

Personne n’apprend à un enfant à jouer aux Lego …on lui montre comment les pièces s’assemblent pour construire…

Vous avez appris le langage, vous pouvez construire votre univers de mots sans l’aide de quiconque. Votre désir de vous exprimer, de créer, de jouer,sera votre seul guide.

Se libérer des contraintes d’orthographe et de grammaire au profit de la liberté d’expression pour retrouver le goût d’écrire ce qu’on veut comme on veut, pour soi, ou pour ceux qui aiment aussi à partager les jeux d’écriture.

Credit https://www.fr.clipproject.infoCredit https://www.fr.clipproject.info

Extraits de certains textes d’écrivains qui se sont libérés des règles académiques de l’écriture

Des textes pour vous convaincre d’oser écrire n’importe QUOI !

 

LE SOUVENIR DE JEAN QUEVAL

Je vis entrer Jean Queval

Dans un cabriolet de la rougeur du bain

Dans un cachalot de la roulure du baigneur,

Dans un cache-sexe de la roussette du bagnard,

Dans un cacique de la routine du bafouillage,

Dans un cadeau de la royauté du badaud,

Dans un cadre de la rubrique du bacille

Dans un café de la rue du Bac.

Il portait je le revois encore,

Sur la tentacule une vaccination,

Sur la tératologie une vacuité,

Sur la terminaison une vaginite,

Sur la terrasse une vaguelette,

Sur la terrine une vaillance,

Sur la tessiture une valériane,

Bref il portait sur la tête une valise.

Elle était vide.

— C’était, me dit-il pour se mettre

à l’accessoire de la poignée,

à l’accélérateur de la poésie

à l’académie de la podologie,

à l’abstinence de la pochade,

à l’absolutisme de la pluviosité,

à l’abscisse de la pluralité,

C’était pour se mettre à l’abri de la pluie.

Quand il ne plut plus, nous sortîmes

du bleu, du bled, du blason, du blanc, du bla-bla, du bitume, du bistro,

et je le vis partir avec sa vasodilatation sur la thermos,

sa variole sur la thérapie,

sa varappe sur la théocratie,

sa vantardise sur la thaumaturgie,

sa vanille sur la texture,

sa valvule sur la tétralogie,

sa valise sur la tête,

en disquette de la stimulation du micron,

en dispense de la stérilité du microclimat,

en disjonction de la steppe du micmac,

en discrétion de la sténodactylo du miasme,

en discorde de la stéarine du meurtre,

en disciple de la statue du meuble,

en direction de la station de métro.

Pour moi, cette justesse-là était discobole,

Ce juron était dirigeable,

Ce jurançon était direct,

Cette jujube était diphtongue,

Ce judo était dingue,

Cette jouvence était dindon,

Pour moi ce jour-là, c’était dimanche.

                                          François Caradec

 

Week-end chaleur avec étalon hidalgo

Emotion garantie si pas de match de foot du stade rennais

Nymphomane hystero blondasse préférée

Dialogue réduit, discrétion assurée, possibilité CDD voir de CDI si performante et motivée

Yeux de crabe, corps de rêve appelez pour mâle en rut !

Pas de frais d’agence.

Passe de main en main.

A débarrasser de suite

Wendy

 

Quelle grande ville Paris!

Dans la forêt un troupeau de moutons de bergers

Que ta vie t’appartient.

Mon porte-plume court, court….aux peupliers.

Toute ma vie passe dans les étroites bien aimées.

Valéry

 

Déjeuner du Matin                                                        Un qahwa au matin

Il a mis le café                                                             Lors il mit du qahwa

Dans la tasse                                                                Dans un bol

Il a mis le lait                                                              Rajouta du lait
Dans la tasse de café                                                 Dans son bol à qahwa
Il a mis le sucre                                                          Pour finir il sucra
Dans le café au lait                                                    Son grand qahwa au lait
Avec la petite cuiller                                                  Choisissant un doigt pas trop cracra
Il a tourné                                                                  Il agita

Il a bu le café au lait                                                                Il a bu son qahwa au lait
Et il a reposé la tasse                                                              Il plaça son bol où il fallait
Sans me parler                                                                         Sans un mot dit
Il a allumé                                                                                 Alors il flamba
Une cigarette                                                                            Un cigarillo

Il a fait des ronds                                                                      Puis il fit maints ronds
Avec la fumée                                                                           Dans son brouillard
Il a mis les cendres                                                                   Il mit son surplus
Dans le cendrier                                                                       Là où il fallait

Sans me parler                                                                          Sans un mot dit
Sans me regarder                                                                      Sans un cil sur moi
Il s’est levé                                                                                Quittant son pouf

Il a mis                                                                                       L’ami mit
Son chapeau sur sa tête                                                            Son panama sur son cuir
Il a mis                                                                                       L’ami mit
Son manteau de pluie                                                                Son cuir anti-flôts
Parce qu’il pleuvait                                                                   Puisqu’il tombait flôts
Et il est parti                                                                             Or donc il partit
Sous la pluie                                                                              Au jour gris
Sans une parole                                                                         Ni « hum » ni mot dit
Sans me regarder                                                                      Ni un cil sur moi
Et moi j’ai pris                                                                           Alors j’ai pris
Ma tête dans ma main                                                              Mon scalp dans ma main
Et j’ai pleuré                                                                              Mon flôt coula

                    Jacques Prévert                                                                          Jaco Chantgris
Paroles, 1946                                                                             Bla Bla, 2000

 

 

Pour nous c’est pareil !!!!!!!!!!!!!!!!!!

On peut pas y toucher !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’ai pas assez faim au moment des repas pour m’enfiler deux cageots de sardines !!!!!!!!!!!!

Et congelées !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je ne vois qu’une solution !!!!!!!!!!!!!

Que tu reviennes manger des sardines !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon accessoirement je remercie ma banque officielle la PLQMSLV d’avoir accepté un plan de financement sur 72 jours :

1/ Fô que ça rapporte : Des pierres à tatouer

Des rétroprojecteurs pour karaoke

Des timbres de la collection Johny Halliday

Des fonds de pizzas

Des M2 de trottoir

2/ Pour des voyages  que il fô que cela soit exotique, confortable, et qu’il faut pas que  yait trop de touristes dans le même coin et pas cher.

3/ Pour faire le papy pour son dos, un canapé en cuir à une brique

Merci monsieur le Trésorier de votre patience infinie.

Votre dévouée servitrice pour la vida et au-delà

MOA Ton admiratrice anonyme

Micheline Quakers

 

« LE CHIFFRE UN »

Le chiffre UN est pathétique, absolument paumé et angoissé comme le comique Charlie Chaplin

Chaque fois que je vois le UN, j’ai envie de l’aider à s’échapper.

Il n’a ni père ni mère. Il s’est fait tout seul. Il a constamment à ses trousses le ZERO qui veut le rattraper et face à lui toute la mafia des grands nombres qui le guettent pour qu’il reste seul.

UN, ça rêve d’être DEUX.

UN, ça ne cesse de courir et de faire du sur place avec la démarche comique du « si j’étais quelqu’ un ».

Charlot joue parfaitement le personnage du UN et c’est toujours lui que je choisirai pour ce rôle.

Avec son petit chapeau et sa petite badine, poursuivi par le gros ZERO qui le menace avec son œil rond et qui fait tout pour empêcher UN de devenir DEUX.

Il me reste à faire un pas décisif, surmonter cet état d’absence de moi-même, l’impression de ne pas être vraiment là. Je ressens une sorte de prolongement, ce mot s’applique exactement à mon état. Dans prolongement il y a prologue à quelque chose ou à

quelqu’un, ça donne de l’espoir, comme des esquisses et ça finit par un sentiment de rature très pénible à vivre…. ONGEMENT, c’est le début de rongement…..

.Lorsque je suis dans cet état, je me mets à courir en rond à la recherche d’une sortie.

Je suis épouvantée par mon for intérieur, ça fait comme un tremblement de terre et tout se brouille malgré mes tentatives de sortie refoulées. C’est peut être le pouvoir de l’imagination.

C’est écrit sur les murs, on peut le voir partout. On peut écrire n’importe quoi sur les murs, c’est solide, ça dure ….regardez les graffitis.

Je passais une journée sinistre au cours de laquelle je remis tout en cause. C’était l’angoisse. Je me sentais complètement libre, sans aucun lien de soutien. Personne qui me tient prisonnière de son appui, pieds et poings liés. Une liberté originelle sans aucune dépendance qui vous rend à votre caractère prénatal, avec anticipation de vous-même, qui vous rattache à tout ce qui est ailleurs.

La liberté est un truc particulièrement pénible car elle laisse le choix. Si elle n’existait pas on aurait des excuses et on saurait pourquoi.

Josye DUPONT

Tant de trouvères

Chantent l’histoire de la terre

Tentent-ils de trouver des titres pour la tiare littéraire ?

  • Tu tais la tuerie des taureaux à Tolède…
  • Tu traînes la tortue qui trotte tahin tahan des turpitudes de tous et la tire vers le trône des Titans.
  • Tu tues le temps tant éternel par tes truchements tautogrammiques

testant tantôt tes tirades tintant à nos tympans

tantôt les trouvailles hétéroclites sans têtes et sans thème :

telles : tulipe, tisane, topinambour etcaetera.

Estelle Lassarade

ETC …………………………

ateliers ecriture

 

Related Posts

  • "Zora, Mon amour" Biographie Extraits du livre "Zora, Mon amour" « Et voici Constantine, la cité phénomène, Constantine l'étrange, gardée comme par un serpent qui se roulerait à ses pieds par le Rhumel, le fantastique Rhumel, fleuve d'enfer roulant au fond d'un abîme rouge, comme si les flammes éternelles l'avaient brûlé.…
    Tags: me, l, ne, on, d, était, n, a, se
  • "Fils de Chahid, les martyrs oubliés", un récit biographique poignant.                         Mokhtar a 5 ans quand commence la guerre d' Algérie et 13 ans lorsqu'elle prend fin. Il sera marqué à vie par ce conflit sanglant qui endeuilla son…
    Tags: l, d, ne, on, se, était, n
  • Foire aux questions La biographie et le travail du biographe en questions Ici vous trouverez les réponses aux principales questions que se posent les écrivants avant de se lancer. J'explique ici ma façon de travailler avec vous sur le chemin de l'écriture de votre  livre. Est-ce que je serai l’auteur…
    Tags: me, se, l, d, c, écriture, a
  • COMMENT JE SUIS DEVENUE ECRIVAIN-BIOGRAPHE ? Pour mieux me connaître, parcourez ce paragraphe qui décrit mon parcours pour devenir biographe familial et venez me voir sur mon blog Ma ligne de vie - devenir biographe ! Née en décembre 1958, en Seine et Marne dans une petite ville ouvrière, je…
    Tags: l, d, écriture, me
  • "Au nom du père" de François Jaladeau et Dany Co-auteurs, frères de nouveau réunis, Dany et François nous livrent une saga familiale. Dany raconte et François écrit complétant l'histoire de son propre récit de vie. François Jaladeau n'est plus un débutant puisqu'il signe avec ce livre son quatrième ouvrage qui…
    Tags: d, l, ne, n, a, me
  • Une vie à Saint-Nicolas de Brem Un livre de Béatrix BOUJASSON réalisé avec la participation de Valérie Jean, Biographe Résumé du livre "Une vie à Saint-Nicolas de Brem" Ce récit est un témoignage de la vie d'un village vendéen entre les années 1940 à 1960 à travers la vie d'une…
    Tags: se, était, d, ne, a, l, n, me, c, on
  • Biographie "Sous les épines se cachent les roses" écrite en collaboration avec Annie Un récit courageux d'une femme qui s'est battue, échelon après échelon pour devenir une femme d'affaires avertie. Cette réussite a pour autant laissé une marque de culpabilité de ne pas s'être assez occupé de ses enfants. ce…
    Tags: l, d, me, a, n, c
  • "Lettre Ouverte" Un livre co-écrit par François Jaladeau et Valérie Jean Un travail en profondeur introspectif. Faire le bilan de sa vie affective et  amoureuse n'est pas chose aisée. Retrouver les traces de son passé et lire ses faiblesses et ses complaisances et surtout avec humilité demander pardon pour les blessures…
    Tags: on, l, c, d, n, ne, a
  • Mon combat, une biographie de Solange   Solange, petite togolaise a grandi dans cette Afrique dure et merveilleuse à la fois. Fille de musulman, seule armée de ses convictions elle se convertit au christianisme qui lui apportera la paix malgré les nombreuses épreuves qu'elle aura encore à endurer EXTRAITS de…
    Tags: l, me, d, était
  •  "Petit écoute la nature" une biographie de Yannick et Jean Résumé du livre "petit écoute la nature"co-écrit par Valérie Jean, Yannick et Jean Une biographie réalisée à quatre mains pour rendre hommage à une mère disparue trop vite, trop tôt. Le récit balaye son enfance au travers les anecdotes de…
    Tags: était, a, on, me, se, ne, l
  • Le récit de vie "A JAMAIS LA BEAUTÉ VANDALISÉE" Le calvaire d'une enfant qui avec une force exceptionnelle réussit à s'échapper de son enfermement mais qui ne parvient pas à s'extraire de la douleur ne pas avoir été sauvée par sa mère. EXTRAITS  DU LIVRE "A JAMAIS LA BEAUTÉ VANDALISÉE"…
    Tags: ne, l, a, me, d, n, était, se

Laisser une réponse