ecrire son livre

Les couleurs de ma vie

Les couleurs de ma jeunesse

Une biographie qui raconte l’enfance et la jeunesse de Brigitte sur un fond de paysages ensoleillés méditerranéens où insouciances et déchirements s’entremêlent.

 

Extraits de “Les couleurs de ma jeunesse”.

Les années de guerre

Les années de guerre vont encore accélérer les changements d’affectation de mon père. Au 1er janvier 1940, il embarque sur le contre-torpilleur Kersaint tandis que nous retournons à Toulon qui vit naître ma petite sœur Chantal la même année.

Un revers historique en juin 1940, la capitulation de la France, immobilisera son bâtiment en Algérie.

C’est dans la baie d’Oran, le 3 juillet 1940 que, après des tergiversations liées à l’incurie des hauts dirigeants politiques, la marine navale française est attaquée par l’aviation anglaise. La bataille de Mers El Kebir fera de nombreuses victimes.

Mon père sera cité à l’ordre de la 1re Escadre, celle de Division Étoile d’Argent en ces termes :

         – « A fait preuve sous le feu du plus grand calme et du meilleur esprit offensif gardant bien en main son personnel pendant un bombardement intense.»

À la suite de ce drame, la flotte rejoint le port de Toulon où elle sera sabordée le 27 novembre 1942. Plus tard, les forces armées toujours sous le joug de l’incompétence de son gouvernement recevront l’ordre d’attaquer l’armée américaine lors de leur débarquement sur les côtes africaines.

Mon père sur le Jean Bart participera à ce combat pour lequel il sera encore cité :

– « A fait preuve de remarquables qualités de courage et de sang-froid et rendu de précieux services ».

Avec la victoire des Américains en Afrique, la marine française rejoint enfin les alliés pour libérer l’Italie.

Casablanca, une halte paisible

Avant cela, en 1941, toute la famille rejoint la belle ville blanche de Casablanca. Pendant les années qui suivirent, la guerre faisant rage en Métropole, la famille était restée en sécurité à Casablanca.

En novembre 1942, dans l’année de mes cinq ans, Casablanca subit de nombreux bombardements. Je n’en ai pas un grand souvenir sauf du jour où l’immeuble faisant face à notre maison a été éventré par un obus. Mais dans l’insouciance de l’enfance, cela ne m’a pas perturbé, d’autant que maman nous rassurait beaucoup. Après le débarquement allié, comme partout où ils passèrent, les soldats américains distribuaient des chewing-gums.

Retour en France

En 1945, à notre retour Toulon était méconnaissable : le port n’était plus que décombres et les maisons étaient éventrées, mais nous étions enfants et la joie de revoir nos grands-parents effaçait la vision apocalyptique de la ville détruite. Je voyais cela avec mes yeux de petite fille, je n’avais pas le recul nécessaire pour prendre la mesure de la catastrophe… Mes grands-parents avaient fui la ville au moment des bombardements alliés en novembre 1943.

Toulon, défiguré sans sa promenade du front de mer, manquait de tout comme partout dans la France ravagée. Le rationnement sévissait toujours. Quand il y avait un peu d’argent, ce qui était rare, nous avions des chaussures à semelle de caoutchouc et quand c’était la dèche, c’était alors des semelles de bois…

Pendant toute la période de guerre et de difficulté d’approvisionnement, maman ne nous a jamais montré d’anxiété ou de panique pour assurer la vie quotidienne. Et là je dis chapeau maman !

À cette époque et malgré les désastres de la guerre qui avaient défiguré la ville, les quartiers débordaient de vie. Les marchands ambulants : l’aiguiseur avec sa brouette-meule, le vitrier avec ses carreaux de verre sur le dos, le chiffonnier avec sa charrette, le ramoneur avec son drôle de balai rond d’acier, sillonnaient les rues en alpaguant les passants. J’ai encore en mémoire le slogan d’un de ces marchands qui criait :  – C’est moi qui les fais, c’est moi qui les vends, c’est ma femme qui bouffe l’argent !!!

En 1957, papa a répondu à une annonce pour le poste d’administrateur de l’observatoire de Saint-Michel dans les Alpes de hautes Provence qu’il obtint. Retour donc vers le sud et le soleil, d’autant que Saint-Michel de l’Observatoire jouit d’une exceptionnelle pureté de son atmosphère, ce qui en fait le site idéal pour l’installation d’un centre d’observation astronomique. J’avais alors vingt ans et le nouvel emploi de papa me permit de travailler sur les clichés pris par les astronomes. Ma tâche était de répertorier les étoiles qui n’étaient pas connues. J’étais présente à l’observatoire quand fut livré en 1958 le grand télescope de 1 m 93 de diamètre. J’étais très impressionnée.

J’ai le souvenir d’avoir été éblouie par l’exploit des astronomes russes d’avoir lancé le « spoutnik » dans l’espace à l’époque où j’étais à Saint-Michel de l’Observatoire. Nous savions où et quand la fusée passerait et on l’a suivi pendant tout son passage dans le ciel. C’était vraiment extraordinaire, de savoir que l’homme avait fabriqué un engin capable de faire plusieurs fois le tour de la terre… J’étais fascinée par cet exploit. J’ai eu bien d’autres étonnements mais bien moindres, par exemple l’invention du stylo à bille !!!



      

Related Posts

  • "Mon combat", un livre de Solange accompagné de Valerie Jean Biographe Valérie Jean biographe a accompagné Solange dans l'écriture et la correction de son tapuscrit, par la restructuration de son texte, la correction orthographique et grammaticale et le chapitrage. Solange, petite togolaise a grandi dans cette Afrique dure et merveilleuse…
    Tags: j, l, d, était
  • COMMENT JE SUIS DEVENUE ECRIVAIN-BIOGRAPHE ? Pour mieux me connaître, parcourez ce paragraphe qui décrit mon parcours pour devenir biographe familial et venez me voir sur mon blog Ma ligne de vie - devenir biographe ! Née en décembre 1958, en Seine et Marne dans une petite ville ouvrière, je…
    Tags: l, d, j
  • Pourquoi écrire est une nécessité Ecrire c’est tout cela et bien plus encore. Ecrire est une nécessité impérieuse qu’on ne comprend pas toujours mais qui grandit petit à petit en soi. C’est  faire un arrêt sur image à un moment crucial de notre histoire et être prêt à faire le bilan…
    Tags: d, l, c
  • Une biographie réalisée grâce à une quarantaine d'heures d'écriture et d'entretiens. Extraits choisis Le temps de l’école À cette époque là dans nos campagnes, il n’y avait pas de cours en maternelle et les enfants intégraient l’école à six ans. Quand je suis entrée au CP, l’institutrice Mme A devait enseigner…
    Tags: j, d, l, a, était
  • "Au nom du père" de François Jaladeau et Dany Co-auteurs, frères de nouveau réunis, Dany et François nous livrent une saga familiale. Dany raconte et François écrit complétant l'histoire de son propre récit de vie. François Jaladeau n'est plus un débutant puisqu'il signe avec ce livre son quatrième ouvrage qui…
    Tags: d, l, a
  • "Zora, Mon amour" Biographie Extraits du livre "Zora, Mon amour" « Et voici Constantine, la cité phénomène, Constantine l'étrange, gardée comme par un serpent qui se roulerait à ses pieds par le Rhumel, le fantastique Rhumel, fleuve d'enfer roulant au fond d'un abîme rouge, comme si les flammes éternelles l'avaient brûlé.…
    Tags: l, j, d, était, a
  • Biographie "Sous les épines se cachent les roses" écrite en collaboration avec Annie Un récit courageux d'une femme qui s'est battue, échelon après échelon pour devenir une femme d'affaires avertie. Cette réussite a pour autant laissé une marque de culpabilité de ne pas s'être assez occupé de ses enfants. ce…
    Tags: l, d, j, a, c
  • "Fils de Chahid, les martyrs oubliés", un récit biographique poignant.                         Mokhtar a 5 ans quand commence la guerre d' Algérie et 13 ans lorsqu'elle prend fin. Il sera marqué à vie par ce conflit sanglant qui endeuilla son…
    Tags: l, d, était
  • Foire aux questions La biographie et le travail du biographe en questions Ici vous trouverez les réponses aux principales questions que se posent les écrivants avant de se lancer. J'explique ici ma façon de travailler avec vous sur le chemin de l'écriture de votre  livre. Est-ce que je serai l’auteur…
    Tags: l, d, c, a
  • Définition du terme "Récit de vie" «C'est une  Expression générique où une personne raconte sa vie ou un fragment de sa vie à un ou plusieurs interlocuteurs. » Mais alors me direz-vous quelle est la différence entre un entretien pour une biographie et un entretien dans le cadre de l’accompagnement…
    Tags: l, d
  • "Lettre Ouverte" Un livre co-écrit par François Jaladeau et Valérie Jean Un travail en profondeur introspectif. Faire le bilan de sa vie affective et  amoureuse n'est pas chose aisée. Retrouver les traces de son passé et lire ses faiblesses et ses complaisances et surtout avec humilité demander pardon pour les blessures…
    Tags: l, c, d, a
  • Comment faire une biographie ? Première rencontre avec votre biographe Tout d’abord, il faut se connaître,  pour assurer un climat de confiance. C’est lors de notre première rencontre, gratuite et sans aucun engagement de votre part que vous poserez toutes les questions sur notre collaboration. C’est  dans cet espace de…
    Tags: d, l, c
  • Les ateliers d'écriture, la liberté d'écrire Écrire en groupe ou pour soi On entend souvent parler d'atelier d'écriture. Pour les novices, on devine bien qu'il s'agit d'écriture mais après? On sait ce qu'est un atelier mais ce qu'on ne sait pas toujours en revanche c'est ce que recouvre ce terme…
    Tags: l, d, c, a, était
  • Une vie à Saint-Nicolas de Brem Un livre de Béatrix BOUJASSON réalisé avec la participation de Valérie Jean, Biographe Résumé du livre "Une vie à Saint-Nicolas de Brem" Ce récit est un témoignage de la vie d'un village vendéen entre les années 1940 à 1960 à travers la vie d'une…
    Tags: était, d, a, l, c, j
  • Le récit de vie concerne Toute personne qui s’interroge sur son histoire de vie, ses ruptures familiales, amoureuses, professionnelles. Celles qui sont à un tournant de leur existence, qui ont besoin de s’arrêter pour faire le point, le bilan avant de repartir. D’autres qui après un traumatisme,deuil, choc, maladie ne parviennent…
    Tags: d, l